Cette fonction n’est possible que si vous optez pour la navigation « à risque » (rouge) et donc sans protection (navigation classique sur un navigateur standard). Tout en haut de la page, vous pouvez « voir les espions ». En quelques minutes, sur les sites les moins respectueux de votre vie privée, vous grimpez rapidement à 200 voire 400 espions. Cliquez et découvrez l’arborescence qui part du site sur lequel vous êtes et indique tous les traceurs et cookies qui volent vos données. Edifiant !