Sélectionner une page

Help, je veux gérer mes données !

Vous en avez assez de voir vos données s’éparpiller un peu partout sur le web ? Assez de voir des publicités, qui comme par hasard, correspondent à vos dernières recherches ? Pas de panique, myCO vous donne des petits tips pour protéger vos données quand vous naviguez sur Internet. De rien !

Gérer mes données

Souvent dans la tourmente, en raison de leur souci de transparence, (Amazon et Google pointés du doigt), les GAFAM mettent en place des solutions pour gérer vos données.

Une gestion opaque des données utilisateurs n’est pas sans conséquence, même pour les GAFAM (Coucou Facebook).

Aujourd’hui plus que jamais, les géants du web s’adaptent à leur users, et à leur (mé)contentement. C’est notamment le cas de Google, qui lance une nouvelle option dans les paramètres de confidentialité. (voir tip « Tout paramétrer » ci-contre).

Mais sachez qu’outre les solutions développées par les sites eux-mêmes, vous pouvez, de votre propre chef (et oui, c’est vous les boss), décider que cette fois-ci, « ça y est, c’est bon, je veux gérer mes données perso ».

On vous explique comment ici

Réfléchir avant d'agir

Inutile de préciser que sur internet, tout le monde peut voir ce que vous mettez en ligne. Vos informations perso, vos photos, vos opinions, … . Agir de manière responsable pour protéger (et surtout gérer) ses données, c’est aussi faire preuve de modération :  faites attention à ce que vous dites et où vous pouvez le dire. Il est évident que vous devez donner le minimum d’informations personnelles sur internet. Tourner ses mains 7 fois avant de taper sur le clavierNe jamais communiquer ses idées, opinions politiques, croyances religieuses, numéro de téléphone, notamment sur les réseaux sociaux. 

Passez en mode incognito

Pour gérer mes données sur Internet, je masque mes informations personnelles : ne laissez jamais votre adresse mail et votre numéro de téléphone visible au public. Ainsi, vous vous éviterez le scrutage de hackers malveillants qui exploitent sans retenue vos données. Cet espionnage leur facilitent notamment, via un ciblage personnalisé, le vol de vos informations et argent, très facilement.

Ne déclinez pas votre véritable identité sur les adresses électroniques : préférez des alias de messagerie, tant que possible.  Ces derniers, très utiles, favorisent une meilleure gestion de plusieurs adresses, de manière simultanée. Finalement, les alias vous autorise à détecter puis identifier les usages non autorisés de vos données, et de les supprimer si vous avez été compromis.

Si vous désirez ajouter une photo, en l’associant à votre compte, utilisez des photos différentes à chaque fois. Cela limitera la réidentification entre les différents comptes.

Finalement, dans la mesure du possible, évitez de remplir les champs qui vous renseignent de trop (d’autant plus s’ils sont facultatifs). Ces informations non-obligatoires, sont souvent intéressées par des données à caractère sensible, comme votre religion, votre origine, vos opinions, …

Méfiez-vous des cases à cocher, souvent en petit pour être discrètes. Elles peuvent vous échapper et nuire à la protection de vos données personnelles. 

Tout paramétrer

Pour protéger ses données sur le web en général, il est impératif de tout paramétrer : réseaux sociaux, moteurs de recherche, … tout (tré)passe ! 
En effet, il est désormais possible de supprimer automatiquement toutes ses données personnelles stockées sur les serveurs de Google, au choix tous les 3 ou 18 mois. Il en va de paire pour les réseaux sociaux et professionnels. Paramétrez-les toujours de manière à ce que votre profil reste sous votre contrôle.

Garder la maîtrise des informations que vous souhaitez, ou non, partager à un ou plusieurs individus.

Varier les canaux

Ici, par exemple, vous pouvez choisir d’utiliser plusieurs adresses mails, en fonction de vos activités : une adresse pro, une adresse perso, une adresse asso, … .

Aussi, vous pouvez penser à utiliser des pseudonymes lors de vos créations de comptes et/ou inscriptions en ligne. Le caractère non-nominatif du pseudo vous protège en cas de fuites de données. En effet, votre nom et prénom ont moins de chances d’être divulgués.

En ce qui concerne les mots de passe, bien évidemment, il est impératif de les garder pour soi. Ne pas les communiquer et en choisir des assez compliqués (avec majuscule, minuscule, caractère spécial, …)

Le choix d’un mot de passe fort est déterminant : il vous protège plus qu’un mot de passe « bateau » (pas de prénom du chien et/ou date de naissance svp !).

Connaître ses droits

Avoir une bonne connaissance de ses droits digitaux vous permet de disposer de toutes les voies et recours à votre disposition. De cette manière, vous aurez en main toutes les clés pour autoriser, refuser, signaler votre e-réputation.

Vos droits informatiques vous autorisent notamment à : demander la suppression de contenus indésirables/gênants, mettre à jour des données dépassées/erronées, demander une information lisible et une sécurité optimisée de vos données confiées à un tiers, porter plainte auprès de la CNIL en cas de non-respect de ces droits.

En ce qui concerne les moteurs de recherche, sachez que depuis 2014, vous êtes en droit de demander la suppression d’un ou plusieurs contenus gênants qui apparaissent lorsque vous tapez votre nom sur un moteur. Vous pouvez également être alerté(e) lorsqu’un « indésirable » est publié sur vous. Il suffit de s’abonner aux services d’alerte qui vous envoient automatiquement une notification à une publication contenant votre nom.

Utiliser myCO

Pour protéger et gérer mes données, le mieux à faire reste de suivre notre projet ! Avec notre coopérative, reprenez le contrôle de vos données et accordez (ou non) votre consentement à leur partage.

Restez au courant de nos évolutions, actualités et nouveautés en vous abonnant à notre newsletter et en nous suivant sur nos réseaux.

A bientôt, sur myCO !